Voie: Concurrence déloyale

Cotation: 7b+

Hauteur: 20 mètres

Style: Mur à très léger dévers

Trois sections, entrecoupées de bons repos, de plus en plus dures! les choses se corsent dans la conque du milieu avec une pseudo colo difficile à exploiter. On arrive ensuite dans le bombé final, au rocher magnifique, très sculpté, à doigt. le pas dur va consister à bloquer sur une petite prise main droite pour aller chercher une verticale rentrante main gauche très haute, qu'il va falloir tenir pour remonter les pieds: pas simple!

Le nom vient du fait que cette voie, ouverte en 1988, de part la qualité de son rocher et sa gestuelle, allait faire une sérieuse concurrence à Bouilland, ce qui n'est pas faux!

 

Voie: Séance naturelle

Cotation: 7b+

Hauteur: 20 mètres

Style: Pilier technique en léger dévers

Une des voies références d'Arcenant dans ce niveau. Le premier pas dur consiste à franchir un petit décrochement pour rentrer dans le pilier proprement dit. On découvre alors un rocher splendide, aux petites prises franches très travaillées; le repos avant la section finale mérite d'être optimisé car le crux se situe en fin de voie! De petitesprises verticales permettent de se saisir d'une grosse pince main gauche qu'il faudra serrer très fort pour prendre un trou main droite: physique et ... obligatoire!

 

Voie: Impression soleil couchant

Cotation: 7c

Hauteur: 20 mètres

Style: Dévers régulier puis dalle

Une belle variété de mouvements et de préhensions. Un pilier exigent, avec une lecture peu évidente. Négocier le dévers médian, c'est bien, réussir la dalle finale, c'est mieux! Sans doute la voie référence d' Arcenant dans ce niveau de difficulté.

Avec un nom pareil, l'itinéraire ne peut que vous laisser une bonne ... impression! (oui, je sais, le tableau, c'est " ... soleil levant"! )

 

Voie: Le bluff bourguignon

Cotation: 8a

Hauteur : 22 mètres

Style: mur avec un dévers marqué à la fin

Après un départ relativement facile, on attaque le mur du milieu technique qui mène au premier crux: il s'agit d'aller chercher une pince main gauche assez haute(l'astuce consiste à reprendre main droite en inversée sous la petite réglette, en utilisant un mauvais bidoigt main gauche). Les placements doivent être précis, sous peine d'y laisser des cartouches. On arrive ensuite dans un mini dièdre à doigt, et on embraye directement avec la partie la plus physique de la voie: un ventre où les prises sont correctes mais éloignées. Toute hésitation sera fatale ! On saisi une bonne prise oblique main droite et on s'applique pour ne pas tomber dans les derniers mètres, ce serait trop bête !!!!