Jean-Baptiste Cappicot a débarqué à Bouilland dans les années 87/88. C'était, avec son copain Karl, les petits jeunes du "groupe" de grimpeurs que nous formions René, Macou et moi. JB avait déjà l'esprit aventureux, et, muni de sa corde "Bil " ("Béal", qu'il prononçait à l'américaine, va savoir pourquoi !), il a commencé d'ouvrir des voies avec nous. Très vite, lc'est la montagne qui l'a attiré. Voici quelques photos de nous à Cham:

JB , 1er de cordée:

A l'aiguille du midi 3

 

A un relais, avec Baptiste et René:

A l'aiguille du midi 2

A l'aiguille du midi

 

Ci-dessous, lors de l'équipement au Chatelet en 1990: Baptiste est sous la touffe de cheveux, derrière moi ! :

chatelet janvier 90

Avec lui, on va découvrir le Verdon, les mallos de Riglos, et ... le Baou toulonnais: de grands moments ! 

Avec René, il va réussir l'exploit d'ouvrir DU BAS des voies à Bouilland et à la Combe (ces voies d'artif au rocher si...,spécial vous seront présentées un jour).

Jeanbanouille (surnom improbable) va ensuite préparer et réussir l'aspi, et devenir le 1er GUIDE DE HAUTE MONTAGNE issu de Bouilland (grosse fièreté!). Il est aujourd'hui installé en vallée d'Aspe, dans les pyrénées:

Bapatiste, guide

 

Si un jour vous passez par cette vallée, allez lui dire un petit bonjour ! Et, pourquoi pas, faites une course avec lui. Il y a dans cette vallée des trésors de grimpe. Je vous suggère la voie du Spigolo, aux aiguilles d'Ansabère, que nous avions fait tous les deux il y a bien longtemps: calcaire verdonesque garanti !