Mai 2015 : Voici donc une succincte présentation des deux jeunes pousses du pays beaunois qui commencent à faire sérieusement parler la poudre ! 

Ci- dessous, la cordée à Bouilland :

Un_endroit_tout_envers_1

 

Commençons par Ludovic Sanchez, 14 ans au compteur. Un papa grimpeur, il a donc commencé tôt l'escalade (il ne se rappelle plus quand exactement !). S'il fait du mur, son domaine de prédilection , c'est le caillou, la vraie grimpe quoi. Car contrairement à la résine, sur le rocher, il y a des intermédiaires, les prises de pieds ne sont pas imposées, on peut donc la jouer technique. Le mur, c'est bourrin !!!

Et puis on est DEHORS, into the wild... GOOOOOD, tout ce qu'on aime aussi !!!

Ludo a déjà quelques belles perfs à son tableau : Concurrence déloyale (Arcenant 7b+), Betty blues 7b+, et  Sweet beboone 7b+/7c (Bouilland)

En enchaînant  "Un endroit tout envers" 7c+ le 17 mai 2015, une étape a été  franchie, car après, on rentre dans le mythique 8ème degré....

Ses "modèles" : Brendan et Charles (ceux qui représentait la jeune génération pour nous !!!)

Quelques clichets de Ludovic :

Ci-dessous, au repos...:

Portrait_Ludo

 

 

...et en action :

Ludo_1

 

Passons maintenant à Léo Favet, 16 ans. Après 4 ans de grimpe (début sur mur puis découverte de la falaise avec ses parents à Arcenant) , Léo est devenu lui aussi un vrai passionné de grimpe. Son truc, c'est la technique, les petites prises, les arquées (oh que c'est bon d'entendre ça !!!). Chez nous, il a de quoi oeuvrer pendant un moment ! 

Mais en travaillant "Un endroit tout envers", il montre qu'il a un réel potentiel physique et que le dévers ne lui fait pas peur. Après avoir réalisé les mêmes voies que Ludo, ainsi que "Alte o'soprano" (7b+, La combe),  il pourrait bien vite aborder prochaiment le 8ème degré.

Ses modèles : Ondra et Sharma (tout comme moi !!!)

Ci- dessous, Léo se prépare à assurer :

Portrait_L_o

 

...et dans la voie :

L_o_1

Je laisse le mot de la fin à Macou :

"On souhaite à la relève une longue vie de grimpe et qu'ils nous fassent rêver en réalisant de belles voies dures.

Si d'ailleurs ils peuvent nous mettre quelques cordes dans une dizaine d'années quand on aura "un peu moins la caisse", ça serait cool pour nous les anciens..."

 Remarque perso : Macou et Mathieu, depuis plusieurs années auront quand même fait un sacré "boulot" pour conduire tant de jeunes "vers les sommets. Je leur tire mon chapeau.

Ci-dessous, Macou nous rappelle que l'escalade dure, ça pique les doigts mais qu'il faut en passer par là pour progresser !!!

Mac_5

 

PS : Il est trop beau avec ses cheveux courts et ses lunettes !!!!