Il semblerait que l'on se dirige vers la création d'un diplôme professionnel d'équipeur (en falaise) : Lien ICI

Quelques réflexions :

- Pour le rééquipement et l'entretien des falaises conventionnées, ça semble cohérent : la FFME paye la/les personnes pour faire le boulot ingrat, tout le monde s'y retrouve...

- Pour l'équipement de nouvelles lignes, là, on a plusieurs possibilités :

       1) le site existe déjà, il est conventionné, c'est donc le prolongement du cas précédent. Et comme dans tout boulot, il y aura des bons équipeurs, qui ouvriront des voies de qualités, et des nuls qui ne s'occuperont que de "faire du chiffre". Sans méchanceté aucune, on a un peu connu ça sur les falaises du dijonnais, lors des rééquipements de Saffres, Fixin, Lantenay, Brochon : les anciennes voies ont été rééquipées sur broches (là où il y avait un piton, les équipeurs ont placé une broche : les voies dangereuses le sont donc restées ! Ce n'est que récemment que la sécurisation a été envisagée. Si j'ai bien compris, Saffres subirait prochainement une cure de jouvence ! ) et de nouvelles lignes ont vu le jour, et ce fut CATASTROPHIQUE : lignes ubuesques, dangereuses, et autres joyeusetés : essai raté ! On peut imaginer que les diplomés ne reproduiront pas ce genre d'erreur, tout ça pour sortir un topo raccoleur avec un millier de voies nouvelles...impraticables !!!

      2) le site existe, mais il n'est pas conventionné : Salut à toi, pays beaunois ! On voit mal un pro "du batiment" se pointer pour ouvrir des lignes dans des secteurs non "gérés" par son employeur, la Fédé. Exit l'as du perfo. Reste donc dans la famille équipeur, le local de l'étape, pour qui l'apparition de cette nouvelle espèce ne devrait donc pas changer grand chose... A moins que.... 

J'en suis là de mes réflexions. Si vous avez une suite au scénario, à vos claviers...